Et vous ? Vous consommez des fruits et légumes BIO ? Un peu, beaucoup, passionnément, ..., pas du tout ?


Si plus de 70% des français consomment au moins un produit Bio par mois, à peine plus de 10% en consomment chaque jour... Et pour cause, 84% considèrent qu'ils sont TROP CHERS ! 


Le Président de l'Agence Bio, Philippe Henry, nous donne d'ailleurs leur poids dans notre alimentation puisque "Le bio représente aujourd’hui 6,1 % des achats alimentaires des Français, (...) Le budget annuel s’élève à 178 euros par an et par habitant », soit 15€ par mois en 2019 !

Chaque français se nourrit donc, en 2019, de produits Bio 

pour 15€ par mois ! Soit 50 centimes par jour !?!?!

UNE SALADE BIO COÛTE ENTRE 1 ET 1,30€ ! Même prix pour une douzaine de radis... Ce qui fait quasiment le budget bio de la semaine 😱

Et je me demande d'ailleurs comment ils font pour qu’ils soient 3 fois plus gros que ceux que je fais pousser avec mes enfants dans une jardinière 🤔

Je passe sur les tensions qui s’exercent sur le cahier des charges du label Bio dont les contraintes (qui contribuent à corriger les excès de l’agriculture industrielle) fondent à vue d’œil face aux intérêts financiers des grandes multinationales qui nous nourrissent (tant agroalimentaires que de la grande distribution).


D’après le FiBL (un des principaux instituts mondiaux de recherche pour l’agriculture biologique), les ventes de détail Bio en France ont cru de 15,4% en 2018 et ont globalement doublé sur 10 ans en Europe. On parle ici d’un peu plus de 40 Milliards d’euros sur l’Europe, le même montant qu’aux Etats-Unis ! La part de chaque pays est évidemment très différente, l’Allemagne pesant pour un quart de ce montant européen (10,9Mrds€). 


Par ailleurs, les montants demeurent encore très limités : en 2018, les consommateurs en Europe ont dépensé 50€ par personne pour l’achat d’aliments bio ! Il a certes doublé en 10 ans mais cela reste 50€ par an et par personne…

50€ d'aliments BIO par Européen et par an,

Comparés aux 178€ d'un Français !

Les chiffres peuvent sembler désiroires au niveau d'un citoyen, mais pas sur une population de 750 millions d'habitants en Europe (2018)... Le potentiel est donc ÉNORME !


Couplé à un taux de croissance élevé, on comprend mieux l’intérêt de nos industriels préférés pour ce marché du Bio… Ce marché grossit vite par ailleurs. 

On part de loin (50€ d'aliments Bio par Européen)

la croissance est forte (+15% annuel en France)

le potentiel est élevé (750 millions d'Européens)

Les labels Bios couvrent donc tout le marché européen. Pour autant, il est surprenant que les produits Bio qu’on trouve sur nos étals ne viennent que très rarement de notre région… Etonnant ! A croire qu’il n’y a que dans les pays du sud et de l’est de l’Europe que les agriculteurs cultivent en Bio. Et pourtant...


Toujours d’après le FiBL, sur 15,6 millions d’Ha cultivés en Bio en Europe, le podium des plus gros producteurs sont l’Espagne (2,2M Ha) suivi de la France et l’Italie ex aequo avec 2M Ha chacun.


A moins que les prix de revient dans ces pays assurent de meilleures marges... une meilleure marge sur le coût du travail :

   - une certaine sécurité sociale qui nous est chère en France, non ? 

   - et une meilleure marge sur le coût de l’environnement (non, ça c’est gratuit ! Dame Nature est sympa... on peut tirer sur ses ressources et "polluer à mort" par ailleurs, c’est cadeau... pour les prochaines générations).


D’autant plus que l’harmonisation européenne du label Bio a tiré VERS LE BAS les exigences de qualité.


Certains de nos produits français ont conservé un niveau élevé de contraintes que l'on retrouve sous d'autres labels dorénavant. Il est important de comprendre que le label Bio européen aujourd’hui n’a plus rien à voir avec le label Bio initialement déployé en France... 


Bref, il semble pertinent de se tourner vers d’autres labels plus exigeants tels que Label Bio Cohérence ou encore Demeter.

Jérôme Fourmont 

contact@tousjardiniers.fr