Sensible à votre environnement ?Vous avez même commencé, tel le Colibris, "à faire votre part" ?

Sensible à votre environnement ?

Vous avez même commencé, tel le Colibris, "à faire votre part" ?

Et si je vous disais que vous pouvez réduire radicalement votre impact ainsi que vos dépenses, de façon significative, tout en améliorant votre qualité de vie... 

Et si je vous disais que vous pouvez réduire radicalement cet impact ainsi que vos dépenses, de façon significative, tout en améliorant votre qualité de vie... 

Dans le film « Sacré Croissance ! » de Marie-Monique Robin, j'ai découvert que la municipalité de Toronto (Canada) avait mesuré la distance entre la ville et les lieux de production: les légumes parcourent 4000 Km en moyenne avant de nourrir un habitant de Toronto... 


En effet, ils sont essentiellement cultivés aux États Unis et au Mexique, notamment du fait l’Accord de Libre Echange Nord-Américain (ALENA) entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. 

D'après le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations Unies (2011), "en appliquant à la terre des recettes industrielles, l’agriculture est en train de créer les conditions de sa propre perte."


4000 Km pour arriver jusque dans l’assiette pour être consommés ; vous imaginez l’impact sur la planète de ce transport ?


Ils sont généralement transportés dans des semi-remorques que des camions tractent à plus de 40 litres de diesel au cent kilomètres, soit plus de 1Kg de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru. Ramené à nos fruits et légumes, chaque kilo transporté génère 200g de dioxyde de carbone, et ce, uniquement pour le transport !

« La nourriture aujourd'hui est tellement toxique que, quand on se met à table, plutôt que de souhaiter "bon appétit", on devrait se souhaiter "bonne chance". »

Pierre Rabhi

le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation des Nations Unies en 2011

Houston, We Have a Problem avec la plupart de nos fruits & légumes :

  • Leur empreinte carbone est CATASTROPHIQUE. D'autres études Nord-Américaines établissent que les fruits et légumes parcourent environ 2 500 kilomètres avant d’arriver dans l'assiette. Je n'ai pas trouvé d'études sur ces "Kilomètres Alimentaires" en France ou en Europe mais les journalistes parlent souvent de 2400Km, sans citer de sources réellement !?!?! Une chercheuse allemande de l'institut Wuppertal a par ailleurs calculé cette distance pour un pot de yaourt aux fraises: plus de 9 000 Km, pour le lait, le sucre, les fraises, l'emballage... Cependant, 98% des produits consommés en France étant IMPORTÉS*, on peut déduire que l'empreinte carbone de nos fruits et légumes n'est pas anecdotique, non ?
  • Ils sont parfois cultivés dans des « conditions SOCIALES discutables » !

Leslie Carretero rapporte dans INFOMIGRANTS paru le 27 juillet 2020**, « Les travailleurs étrangers qui récoltent des fruits et légumes dans les champs espagnols vivent dans des conditions "déplorables", alerte l'ONU. "On vit comme des animaux", déclare de son côté Seydou, un Sénégalais de 28 ans qui travaille depuis quatre ans dans les serres du sud du pays ».

  • Et ils sont encore trop souvent traités aux engrais CHIMIQUES et aux PESTICIDES.

Selon un rapport*** de l'ONG Générations futures publié mercredi 5 juin 2019, 71,9% des fruits et 43,3% des légumes contiennent des résidus de pesticides. Plus inquiétant encore, 3% de ces échantillons contiennent un taux de pesticides supérieur à la limite maximale en résidus (LMR), autorisée légalement dans les denrées alimentaires.

« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis puisse changer le monde. En réalité c'est toujours ce qui s'est passé »

Margaret Mead, anthropologue américaine

Margaret Mead, anthropologue américaine

HEUREUSEMENT, une offre plus responsable se développe rapidement et chacun peut désormais trouver un magasin Bio près de chez soi ou un rayon Bio dans sa grande surface préférée.

Et vous ? Vous consommez des fruits et légumes BIO ? Un peu, beaucoup, passionnément, ..., pas du tout ?


Si plus de 70% des français consomment au moins un produit Bio par mois, à peine plus de 10% en consomment chaque jour... Et pour cause, 84% considèrent qu'ils sont TROP CHERS !

Jérôme Fourmont

contact@tousjardiniers.fr